Expression Libre

LISTE “@VENIR SAINT-MAX ENSEMBLE”

Le projet de ligne 1 du Tram est décalé dans le temps par la nouvelle majorité de la Métropole du Grand Nancy, qui avait pourtant voté en faveur du projet et aussi de la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) liée à l’opération, en toute connaissance de cause des contraintes financières qui étaient connues et assumées. Le dossier était loin d’être ficelé, la Chambre Régionale des Comptes a relevé qu’il manquait le montant des évaluations de subventions, d’ailleurs il n’est pas pensable qu’aucune subvention des partenaires institutionnels ne vienne abonder le financement de l’opération ! Le plan de financement était incomplet. Ainsi, de nouvelles orientations devraient être évoquées prochainement sur les mobilités à l’intérieur de ce périmètre par la majorité Métropolitaine, car il faudra bien remplacer rapidement le matériel roulant devenu obsolète. Nous serons donc vigilants sur ce qui va être proposé, car à mon sens, une Métropole sans tram, notamment pour la Ville Centre, se prive totalement d’attractivité. Les Villes ne doivent pas être cloisonnées mais accessibles, et le projet Tram qui avait été pensé par les usagers et les habitants, en lien avec les Elus de l’ancienne et de la nouvelle majorité d’ailleurs, notamment lors de nombreuses consultations et réunions publiques qui avaient eu lieu en 2018 et 2019, semble bien avoir du plomb dans l’aile. Quel dommage de voir ainsi des jours et heures de concertations mis de côté sans sourciller ! Mes Elus et moi-même avons voté contre cette décision bien entendu, car il n’est pas acceptable de voir ainsi Saint-Max privé d’une ligne essentielle pour les habitants très nombreux à l’emprunter au quotidien. Je note d’ailleurs que des collègues de l’actuelle majorité Métropolitaine n’ont pas voulu participer au vote, estimant que cette décision (pourtant prise par leurs collègues majoritaires) n’était pas suffisamment réfléchie et était au contraire trop précipitée, d’autant que cela pénaliserait fortement le secteur santé, notamment pour aller au CHRU de Nancy-Vandoeuvre, et que cela privera des Communes de la Métropole d’une attractivité certaine – je pense également au secteur universitaire. Que va devenir ce qui était devenu une priorité ? Ce n’est pas neutre non plus pour la Commune de Saint-Max. J’attends donc des propositions constructives et venant répondre à notre souhait, accepté et inclus dans la DUP du Tram. C’est bien beau, mais quelles propositions ? Quelles actions ? Les élus Maxois de l’opposition devraient au contraire aller dans notre sens et plaider notre cause auprès de leurs collègues Métropolitains ! Je rappelle entre autre qu’il était prévu une requalification de la Place Barrois, une revégétalisation complète et arborée de l’Avenue Carnot, un cheminement du Tram en site partagé pour ne pas pénaliser nos Commerçants, la redéfinition des parkings relais afin de partager les contraintes de stationnement, d’autant et je le rappelle, que le stationnement est GRATUIT à Saint-Max. Néanmoins, je suis satisfait de l’entretien que j’ai eu avec Matthieu Klein, pour évoquer les accords passés en délibération avec la Métropole avant les élections validant l’acquisition de la Mairie dite annexe et des locaux attenants par la Métropole, espace qui deviendra un parking arboré et une place pouvant accueillir les manifestations festives organisées par les associations et la Commune.

Eric PENSALFINI

eric.pensalfini@mairie-saint-max.fr

06 34 62 34 97

LISTE “SAINT-MAX, AUTREMENT AVEC VOUS”

VERS LES JOURS HEUREUX!

La crise sanitaire est le révélateur de la fragilité de notre jeunesse : étudiants, apprentis, stagiaires, jeunes actifs…Dans ce contexte, la Métropole du Grand Nancy établit un véritable Plan Jeune. Sociologiquement, dans nos 20 communes : 15% ont moins de 15 ans, 23% ont moins de 20 ans et 27% sont âgés entre 15 et 29 ans. Les jeunes de 18 à 29 ans représentent un habitant sur 5 de la Métropole du Grand Nancy.

Selon INSEE un quart des jeunes adultes (18-24 ans) vit sous le seuil de pauvreté en France. En 2018, 33% des moins de 30 ans de la population du Grand Nancy vivait sous le seuil de pauvreté (quasi 8 points de plus que la moyenne des jeunes du territoire Grand Est). La droite pense que les jeunes aiment être des assistés, nous pensons le contraire! Ils sont créatifs, ambitieux, leur donner les moyens de vivre et d’écrire leur projet est la clé de la réussite et celle de notre avenir commun.

Malgré le contexte sanitaire, la politique volontariste de la Métropole en faveur de la jeunesse est très engagée : maintien d’un accès aux loisirs, à la culture, (gratuité des musées pour les moins de 26 ans et les étudiants par exemple)…

Certes, les jeunes ne sont pas les seuls à souffrir du contexte ambiant mais nous pourrons tous bénéficier d’une manière ou d’une autre du plan mis en place par la Métropole, que ce soit au niveau de la mobilité, des transports ou des loisirs par exemple.

Et pour symboliser « le monde d’après » le projet au lieudit la « Méchelle » arrive à terme pour le retour des jours heureux.

A partir du 15 juin, une nouvelle offre estivale portée par la Métropole offrira 40 000 m carrés de nature, d’activités de plein air, compléter par des animations sportives, d’un espace de piquenique, d’un site de restauration. Comme un air de vacances à domicile, les grands Nancéens auront le bonheur de baignades, et autres animations : cinéma en plein air, musiques (tout ce programme sera naturellement adapté aux contraintes sanitaires). C’est l’aménagement d’une base de loisirs estivaux installé sur les bords de la Meurthe entre Tomblaine et Nancy : « la plage des 2 rives ». Gratuit pour toutes et tous, cet espace s’appuie sur les atouts naturels du territoire à travers les rives de Meurthe et ses berges. Une véritable oasis de fraicheur dédiée à la détente, au dépaysement pour s’éloigner un temps de la morosité sanitaire. Jusqu’au 15 septembre, tous les grands nancéens et plus particulièrement ceux qui n’ont pas la chance de partir en vacances auront un lieu d’évasion au cœur de la ville.   Un espace qui conjugue démarche de la transition écologique et santé publique pour lutter contre la montée des températures. Un rendez-vous à coup sûr, festif, populaire, solidaire, un véritable lieu de partage et convivialité.

Certes, le cout est important sur la première année pour que le terrain puisse accueillir les équipements. Cependant, les investissements, notamment de viabilisation, seront pérennes et bienvenus pour d’autres projets. Cet espace, la Plage des 2 Rives, pensé depuis longtemps, la Métropole l’a fait répondant ainsi à une demande très forte : celle d’un lieu de baignade en plein air !

Les 3 élus métropolitains de l’équipe majoritaire de st Max se sont abstenus lors du vote de ce projet. Concluons, avec humour…Nous n’avons pas les mêmes valeurs !

BEL ETE A TOUS !!

Eric PENSALFINI

Maire de Saint-Max, Vice-Président du Grand Nancy,

Conseiller Départemental du canton de Saint-Max

Le Groupe Saint-Max Autrement Avec Vous 

Christine MINERY, David BOIVIN,

Emmanuelle HERBUVAUX

Le groupe Saint-Max Autrement Avec Vous :

contact@saint-max-autrement.fr

Inscription à la newsletter