Visite guidée


Vous ne connaissez pas encore Saint-Max ? Alors suivez le guide et parcourons ensemble les rues de la Ville.

Dès que vous avez franchi la Meurthe au pont d'Essey, vous êtes à Saint-Max. Deux belles constructions marquent l'entrée de la Ville : le Château du Pont de la Meurthe et la résidence du Port Grillot qui lui fait face.


Les Maxois sont très attachés à leur "château" qui date de 1874 et accueille de nombreuses expositions artistiques. Il abrite aussi en rez-de-jardin la bibliothèque municipale qui est fréquentée par de nombreux habitants de la rive droite.

Le parc attenant au château fait la joie des boulistes qui l'occupent quasiment tout au long de l'année.

Vaste carrefour autour duquel s'ordonnancent logements et commerces, la Place Barrois retiendra votre attention par son caractère à la fois harmonieux et fonctionnel. Une partie de la voirie a été remodelée pour tenir compte de l'arrivée du tram.











Poursuivons notre visite en empruntant l'avenue Carnot, autrement dit la RN74 en direction de Château Salins.

Nous découvrons un édifice public bien connu des Maxois : c'est l'Hôtel de Ville, belle demeure bourgeoise qui a été construite en 1906.

Une partie des services municipaux y est installée depuis 1969, en complément de la mairie implantée presque en face.

Le parc situé derrière l'hôtel de ville est un lieu très apprécié des habitants.

Juste à côté, se trouve l'église Saint-Livier dont la construction remonte à 1885. De nombreux concerts s'y déroulent chaque année sous l'égide de l'association des amis de l'orgue Saint-Livier. La célébre organiste Rhoda Scott s'y est produite à deux reprises pour le grand plaisir des mélomanes.

Si vous traversez à pied le parc de l'Hôtel de Ville, vous déboucherez sur une place qui est très fréquentée à certaines heures de la journée. Les enfants viennent y faire du vélo ou jouent au ballon, les adultes les surveillent et se reposent sur les bancs, les passants s'arrêtent quelques instants pour apprécier le doux bruissement du jet d'eau. Cette place, c'est la place de l'Europe ainsi baptisée depuis qu'elle a été complétement réaménagée en 1988.

Des fêtes y sont organisées régulièrement comme la fête des associations qui a lieu tous les deux ans.


En bordure de la place de l'Europe, vous remarquerez un bâtiment neuf à l'allure un peu futuriste.

Il s'agit du Foyer Culturel.


Le Foyer Familial qui se trouvait à cet emplacement n'était plus adapté à l'époque actuelle. Il a donc été démoli au terme d'une existence de 74 ans.

Il est remplacé depuis 2005 par ce nouvel espace plus spacieux et plus fonctionnel qui permet d'accueillir dans de bonnes conditions toutes sortes d'activités, notamment associatives. Le milieu associatif est particulièrement dynamique dans la commune.










Quittons la place de l'Europe et dirigeons nous vers le vieux Saint-Max en empruntant la rue Gambetta puis la rue du Maquis de Ranzey.

Nous pouvons alors admirer une église pleine de charme, l'église Saint-médard qui date du moyen âge.  Le clocher, construit en forme de tour date du 12ème siècle et il est, avec la Tour de la Commanderie, le plus ancien édifice de l'agglomération de Nancy.
 
Outre les offices religieux qui y sont célébrés, l'église accueille dans son cadre intimiste et charmant des manifestations musicales.

Revenons sur nos pas et depuis la place Barrois, empruntons la rue Alexandre 1er en direction de Malzéville. Vous pouvez apercevoir l'entreprise France Cartes, leader européen de la carte à jouer. Cette société fabrique 232 000 jeux de cartes par jour qui sont destinés tout autant au grand public qu'aux casinos du monde entier. C'est la plus grosse entreprise située sur la commune.



En fait, il y a peu d'entreprise à Saint-Max eu égard à sa superficie restreinte et à la forte densité des constructions. Non loin de France Cartes, vous pourrez accéder aux berges de la Meurthe. Elles ont complétement été refaites dans le cadre d'un vaste programme d'aménagement de la rivière entrepris par le District devenu Communauté Urbaine du Grand Nancy. Lutter contre les inondations et reconquérir les bords de la Meurthe, tels ont été les objectifs de ce vaste chantier qui a débuté en 1986 au port de Frouard pour s'achever quinze années plus tard à Tomblaine.

La promenade à pied ou à vélo le long des bords de la Meurthe est très agréable car l'environnement a été particulièrement soigné.

Le nouveau barrage qui a été construit en 1998 fait partie de ce programme. D'une longueur de 100 mètres, il comporte trois vannes clapets de 24 tonnes chacune ; les passerelles, aménagées sur le barrage et le canal d'amenée permettent la jonction entre deux rives. Une passe à poissons a été installée pour la circulation des truites, brochets, anguilles...

En poursuivant votre visite le long de la rue Alexandre 1er, vous découvrirez le parc immobilier du quartier Saint-Michel/Jéricho qui a été réalisé dans les années 1960-1970 pour faire face aux demandes importantes de logements de l'époque. Situé à cheval sur le territoire des communes de Saint-Max et Malzéville, ce quartier est appelé à évoluer dans années prochaines dans le cadre d'une opération de rénovation urbaine. Des démolitions progressives d'immeubles sont prévues. De nouveaux logements sociaux seront construits ainsi que des maisons de ville, l'objectif étant de dédensifier le quartier et de favoriser la mixité sociale.

A ce stade de la visite, vous connaissez déjà les principaux éléments du patrimoine de la commune.

Une petite suggestion : parcourez la ville un peu à l'aventure, c'est le meilleur moyen de découvrir ses différents quartiers et aussi ses habitants. Vos pas vous guideront peut être vers une chapelle comme celle de la Gueule du Loup dans le quartier Trinité-Gambetta ou vers des constructions harmonieuses comme celles de l'architecte André Lurcat dans le quartier Jean XXIII. Si Saint-Max ne possède aucun monument classé, il y a néanmoins de belles bâtisses qui méritent toute l'attention.

Des chemins piétonniers ont été ouverts ici et là et un peu partout des bancs ont été installés pour le repos des promeneurs et des personnes âgées.

Depuis 2008, chaque année, la municipalité organise les journées du patrimoine. Une occasion unique de découvrir votre ville et ses richesses.

La ville a obtenu une 2ème fleur en 2006 pour la qualité de son fleurissement et son cadre de vie.

Limitée dans son territoire, elle priviligie les services et la qualité de vie. C'est tout un art de vivre...